« 43 participants c’est excellent pour une première édition !  »

Effectivement, ce soir 22 janvier 2015 nous nous sommes tous réunis, aficionados ou newbies, pour nous adonner aux jeux agiles… Petit retour sur cette première soirée sophiapolitaine autour des jeux agiles.

Pour commencer, nous avons proposé un petit icebreaker inspiré par Oliver Wagner (@OliverGVA) que j’ai rencontré lors du congrès du management de projet à Lausanne.
Il s’agissait de proposer à l’assemblée de dessiner des constellations.
« Si vous êtes originaire du Nord de la France, placez vous près de l’amphi si vous êtes du Sud, dans le Hall »… Mouvement de foule, on s’observe…
« Maintenant  ceux qui sont experts en agilité près de l’amphi, les newbies dans le Hall… » L’assemblée se met en mouvement on entend « T’es niveau 3 ou quoi ? Bon alors je me mets là »… La glace se brise, on échange, on se met d’accord pour définir une échelle…
On se croise » Ah mais tu es là toi aussi ?  »
J’aime ce moment où l’on se découvre et où l’on se retrouve.

Ensuite vient l’heure de se répartir parmi les trois ateliers. Le choix est difficile d’autant plus que les pitchs de chacun des trois animateurs donnent envie d’en savoir plus :
– Atelier « Buy a feature » animé par Jérôme Bermond qui propose d’apprendre à négocier les fonctionnalités en gérant une contrainte de budget
– Atelier « Cynefin lego game » animé par Romain Vignes (@rvignes) qui permet d’appréhender la notion de complexité et de chaos
– Atelier « Jardinier agile » au cours duquel Nicolas Verdot (@Nverdot) et moi même avons proposé aux participants de se mettre à la place de Product Owners pour concevoir un jardin public offrant la meilleure attractivité. Je vous en parlerai plus longuement dans un prochain billet.

image

D’un avis général, l’expérience quel que soit le groupe a été grandement appréciée. L’apprentissage par le jeu rien de tel.

“Tell me and I forget,
Teach me and I may remember,
Involve me and I learn.”

Benjamin Franklin