Depuis le challenge que m’a lancé mon ami Laurent (@Laurent_1307) : « Donne-toi pour objectif de chopper le marqueur dans les 5 premières minutes. »…
En passant par la réflexion de la facilitatrice graphique, Laure Villemaine (@LaViWild) lors de notre formation (voir l’article Different(e) ) : « Tenir le marqueur est le plus beau cadeau qu’on peut faire lors d’une réunion ! »…
Il ne se passe plus une réunion professionnelle sans que mes doigts s’impatientent de chopper le marqueur !
Mais voilà dans un environnement sans paperboard ni tableau blanc, comment réussir à chopper le marqueur ?

Hier, j’étais à une réunion « anodine » entre copropriétaires pour choisir les teintes de peinture pour le ravalement de façade de l’immeuble.
Le groupe tourne en rond, les positions divergent, pour seuls outils : le nuancier de couleurs dans nos mains et les essais de peinture sur les murs.
image

Pour aider tout le monde à visualiser les choix, j’aurai bien aimé avoir une maquette 3D de l’immeuble et changer les couleurs d’un coup de baguette magique.
Pas le temps de modéliser une maquette 3D…
Pas de paperboard, pas de tableau blanc à l’horizon…

Les esprits sont préoccupés : J’ai un rdv dans 15 minutes » « Moi aussi »…
Vite une idée pour aider le groupe…

Une feuille blanche, de la colle, des ciseaux et un feutre…
Me voilà assise sur les marches d’escaliers en train de découper le nuancier. Dans mon dos la discussion se prolonge…
image

Je colle les teintes et je note en regard les premiers éléments : « 452 Portes… 301 Façades… ».
Le silence s’installe, le groupe se recentre : « Ah mais le gris 151 paraît vert… » « Attendez je vais chercher un morceau de peinture qui se détache du mur pour comparer ».
Le consensus émerge de la feuille blanche : « Finalement, le 451 est pas mal ? »
Le groupe s’autofélicite : « On a trouvé une belle harmonie de couleurs ».
image

Se retrouver en mode tout terrain, sans pouvoir chopper le marqueur traditionnel, oblige à puiser dans ses ressources pour faire appel à la créativité et aider à représenter les idées, les points de vues.

N’hésitons plus, surtout en mode tout-terrain : soyons inventifs pour faire émerger visuellement le consensus et aider le groupe !

PS : ça se fait de -découper- massacrer un nuancier ?!